Android Things , l’OS Google pour la gestion des objets connectés a été lancé en décembre 2016. Ce projet s’inscrit dans la continuité du projet Brillo.

Certaines APIs d’Android sont absentes, mais en contrepartie des APIs spécifiques à cette version permettent d’exploiter le matériel.

Une seule application peut être déployée par appareil, les « System apps » n’étant pas présentes. Elle sera lancée automatiquement au démarrage.

Des « developers kits » sont disponibles, comme le Raspberry Pi3 accompagné d’accessoires tels que le Rainbow Hat spécialement conçu pour Android Things, et qui embarque des leds, des boutons capacitifs, des capteurs de pression et de température, un vibreur, un afficheur numérique, des « pins » pour connecter des servomoteurs, etc. Tous ces composants sont utilisables via des APIs et permettent de réaliser par exemple une station météo, une sonnette intelligente mais aussi des produits plus complexes.

Ce SDK (Software Development Kit) permet également d’exploiter Weave (l’infrastructure cloud qui permet de relier les objets connectés aux services Google et d’utiliser Google Assistant) ainsi que Google Cloud Platform.  Il est tout à fait possible de visualiser un flux vidéo sur une application mobile, à partir des images capturées par une caméra reliée au Raspberry Pi. . Le site android experiments mets en avant un périphérique permettant de détecter les animaux sauvages, d’enregistrer une image de leur passage ainsi que des relevés environnementaux.