Episode 3 – Faire participer tout le monde

Ceci est le troisième article d’une série consacrée à l’UX et les bonnes pratiques employées dans la conception d’applications.

Retrouvez l’ #Episode 1 – Avoir une vision globale

Retrouvez l’ #Episode 2 – Connecter les objectifs

 

TL;DR (pour les lecteurs pressés)

Les parties prenantes (« stakeholders » en anglais, ceux qui ne travaillent pas directement sur le projet au quotidien) apportent différentes perspectives aux objectifs et besoins d’un projet. Elles peuvent être issues d’une direction métier, du marketing, de l’informatique ou de la maîtrise d’ouvrage.

Afin de maximiser les chances de succès d’un projet, il est important d’impliquer ces personnes, ainsi que les designers et les développeurs, très tôt dans le cycle de conception de l’expérience utilisateur, leur donner aisément la parole et partager rapidement les connaissances.

 

Les différents jalons du cycle de conception UX

Les projets digitaux se composent, dans la phase de conception de l’expérience utilisateur, de 5 jalons en moyenne.

  • 1er jalon : la réunion de kickoff.

Le point de départ du projet, où les objectifs et fonctionnalités sont définies par les parties prenantes. Vos équipes et parties prenantes sont toutes réunies dès cette étape ? Génial ! Tout le monde est à la même page !

  • 2ème jalon : le premier round de wireframes.

Un wireframe (ou « zoning / maquette fil de fer » en français) est un schéma plus ou moins fidèle de page web ou écran d’application. Le schéma peut être réalisé sur papier ou sur un logiciel dédié et permet de définir l’architecture des pages/écrans et le parcours utilisateur défini préalablement. Si d’autres acteurs rejoignent le projet durant cette phase, cela reste très bien. Seuls quelques rapides séances de rattrapages seront de rigueur pour être à niveau.

  • 3ème jalon : le test utilisateur.

L’étape consistant à présenter et faire tester les wireframes aux utilisateurs. Cette étape est cruciale pour les parties prenantes du projet car elles peuvent voir maintenant comment les utilisateurs interagissent avec les wireframes et ajouter leur feedback pour influencer les futurs rounds.

  • 4ème jalon : le deuxième round de wireframes.

Aie ! Juste au moment où tout le monde pensait être sur la même longueur d’onde, un nouvel acteur arrive sur le projet et doit être mis au courant de toutes les décisions prises, du contexte qui a influencé ces décisions et son précieux feedback peut potentiellement signifier quelques semaines de travail en plus.

  • 5ème jalon : le lancement.

On arrête tout et on recommence ! C’est généralement à ce moment-là que la partie prenante, arrivée en toute fin de projet, s’écrie, fortement étonnée : « Mais ce n’est pas du tout ce que j’avais en tête ! » Une expérience peut-être un peu trop familière pour certains d’entre nous. 😉

Au démarrage du projet, il est donc impératif d’avoir tous les acteurs à bord – designers, parties prenantes et développeurs – afin que les spécifications et objectifs soient compris de tous, et d’éviter le risque de recommencer le projet de zéro.

 

Entendre toutes les voix

Voici un problème assez récurrent : beaucoup de réunions sont dominées par une ou deux personnes avec de fortes voix et opinions. Ces voix peuvent provenir de gens du métier, de la technique comme du design.

Il est alors nécessaire d’utiliser des activités de brainstorming afin d’entendre toutes les voix durant les discussions ouvertes, et mettre un point d’honneur à donner la parole aux personnes plus réservées ou silencieuses pour livrer leurs pensées, sur le moment ou dans un e-mail ultérieur.

Donnez à tous la chance de s'exprimer !

Donnez à tous la chance de s’exprimer !

 

Partagez très tôt les connaissances

Les documents de spécifications de conception (ou « specs ») traditionnelles requièrent beaucoup d’effort et ne peuvent fréquemment pas garder le rythme avec les changements de conception et de fonctionnalités. Inclure les développeurs très tôt dans la phase de conception permet une compréhension partagée des enjeux et fonctionnalités du projet.

Comme avec les parties prenantes, les designers doivent travailler avec les développeurs main dans la main.

Comme avec les parties prenantes, les designers doivent travailler avec les développeurs main dans la main.

 

« [Les designers] sont faits pour résoudre des problèmes, et [ils] ne résolvent pas des problèmes avec des documents de conception. [Ils] les résolvent avec un logiciel élégant, efficace et sophistiqué. »

– Jeff Gothelf, Lean UX

 

Et vous ? A partir de quelle étape tous les acteurs participent au projet ?

 

Retrouvez l’ # Episode 4 – « Des réunions moins nombreuses (et plus pertinentes) »  le 14 septembre