Lundi 13 novembre 2017 avait lieu le meetup de l’Asseth (Association Ethereum française). Sponsorisé et hébergé par TalanLabs, il s’agit de l’un des rassemblements les plus importants autour de la blockchain en France.

Au programme de la soirée : le débriefing de la Devcon3, la  conférence annuelle des développeurs Ethereum qui avait lieu début novembre, à Cancún au Mexique.

Devcon3 - La conférence annuelle des développeurs Ethereum

Environ 85 « blockchainers » se sont déplacés pour profiter des retours de Jérôme de Tychey, président de l’Asseth. En 45 minutes seulement, il a réussi à nous faire vivre 4 jours de conférence. Et quelle conférence ! Devcon3 c’est plus d’une centaine de présentations, devant 1 800 personnes venues du monde entier.

Environ 85 blockchainers se sont déplacés pour participer au meetup de l'Asseth.

Les sujets abordés lors de Devcon3

Il y a les incontournables, comme la désormais fameuse présentation « Ethereum en 25 minutes » de Vitalik Buterin, cofondateur d’Ethereum. Mais il y a aussi des présentations plus nouvelles, comme Sikorka, un outil qui permet de prouver sa présence physique de manière infalsifiable à travers la blockchain.

Les 3 talks qui ont marqué Jérôme de Tychey, président de l'Asseth

C’était aussi l’occasion de voir un point d’avancement sur les travaux visant à rendre possible l’utilisation d’Ethereum à travers des clients légers, une fonctionnalité encore inaccessible mais très demandée par les développeurs blockchain.

Ethereum est un environnement conçu par des développeurs, pour des développeurs. Et l’ergonomie de développement n’est pas au rendez-vous, loin s’en faut. C’est ainsi que des outils comme Puppeth ont vu le jour, pour faciliter le déploiement d’une blockchain privée, et donc favoriser la démocratisation d’Ethereum sur les projets. L’outillage se fait de plus en plus complet, comme avec Remix, l’environnement de développement web pour les smart contracts.

Puppeth facilite le déploiement d'une blockchain privée

Côté langage, pas de révolution sur Solidity en 2017, le langage contract-oriented d’implémentation de smart contracts, si ce n’est que le support de struct comme argument de méthodes approche. Ce qui n’empêche pas les bonnes pratiques de se répandre, et les recommandations en terme de sécurité d’émerger de manière plus affirmée.

Sur le plan de la communication avec un client, l’écosystème Ethereum se renforce avec un nouveau framework JavaScript : EthJS. Après web3.js, EthereumJS ou encore parity.js, il semblerait que le consensus ne soit pas encore atteint pour élire la référence JavaScript sur Ethereum.

Après web3.js, EthereumJS ou encore parity.js, il semblerait que le consensus ne soit pas encore atteint pour élire la référence JavaScript sur Ethereum.

Échanger avec la communauté Ethereum

Une fois la présentation achevée et après une dizaine de questions, il était temps de reprendre des forces autour d’un buffet.

C’était aussi l’occasion d’échanger de manière plus informelle autour de nombreux sujets ayant trait à la blockchain, avec un public aux profils variés. Comptables, avocats, développeurs, mais aussi UX designers, Ethereum rapproche toutes les parties prenantes des projets informatiques. Et si ce n’était pas la plus grande réussite d’une technologie encore en plein essor ?

Toujours est-il que TalanLabs compte bien participer activement au mouvement qui se crée autour de la blockchain et de nouveaux événements sont à prévoir dans les prochains mois !

Alain Nicolas
Développeur orienté web (Java EE et Angular), je travaille actuellement sur la thématique de la blockchain (Ethereum). J'ai eu l'occasion d'intervenir sur des projets dans les milieux de l'assurance, du transport ou encore des ressources humaines.