Avec la user experience (UX), on place l’utilisateur au centre de la conception. C’est lui qui va participer à la définition et à la redéfinition d’un service. Alors comment parler d’UX sans parler du MVP : le « Minimum Viable Product » ?

Qu’est-ce que le MVP et pourquoi l’intégrer dans une approche d’expérience utilisateur ?

Un MVP fait partie d’une stratégie de développement de produit, c’est un prototype que l’on va utiliser pour valider des hypothèses. C’est Eric Ries, Mentor du Lean Startup qui a fortement contribué au développement de cette approche. Le Lean Startup est tout simplement la méthode que les jeunes pousses utilisent pour gagner en efficacité : on construit, on mesure, on apprend. Et on itère sur cette base !

L’objectif ? Réduire le Time To Market : gagner du temps avec un minimum de ressources pour réduire les coûts.

 

© Incubateur Jean Moulin – Université Lyon 3

© Incubateur Jean Moulin – Université Lyon 3

Alors c’est parti ! Vous avez l’idée ? Voici la démarche.

Étape 1 : Valider le concept

Temps : 5 jours, large.

Ressources : Des parties prenantes, une population d’utilisateurs cible.

  1. Considérer l’idée comme une hypothèse à valider.
  2. Mélanger les utilisateurs au concept grâce à un P.O.C (Proof Of Concept)
  3. Valider ou pivoter sur les hypothèses émises à partir des retours utilisateurs

Un exemple ? Dropbox, 0 lignes de code + une vidéo de présentation = 75 000 pré-inscriptions. Job Is Done, il est temps de passer à l’action !

Étape 2 : Créer le MVP

Temps : 5-6 semaines

Ressources : Product Owner, Scrum, UX, UI, Dev.

  1. Respecter ces 4 critères indispensables pour un MVP approuvé
  • L’unicité = une valeur ajoutée pour l’utilisateur
  • La simplicité = une expérience fluide
  • La stabilité = pas de dysfonctionnement
  • L’esthétique = une interface agréable
  1. Prioriser les développements en se posant les questions suivantes : Quel est le besoin sous-jacent associé au produit ? Quel est le moyen le plus rapide et le moins cher qui va me permettre de répondre à ce besoin ?
  2. Développer le MVP (4 semaines max)
  3. Et surtout… Analyser les feedbacks des utilisateurs, qui constitueront la matière grise des prochains sprints

Un autre exemple ? Alors parlons de Joe Gebbia et Brian Chesky. Ils ont eu l’idée de transformer une chambre inutilisée en « bed and breakfast » pour arrondir leurs fins de mois. C’est à l’occasion d’une conférence organisée à San Francisco que le premier produit voit le jour : quelques photos de leur appartement sur un site, des participants en recherche de logement et Airbnb est né.

Quel bilan tirer de l’approche MVP ?

Utiliser le MVP dans une stratégie UX permet de valider des idées sans risque. Avec un petit bémol tout de même : les faux résultats. Attention à la façon dont le produit est communiqué ou aux métriques que vous évaluerez, au risque d’avoir des retours négatifs ou positifs qui vont feront croire que vous êtes sur la bonne ou la mauvaise direction.