Le petit dernier

Il y a un an, Jeff Sutherland, co-fondateur de Scrum, a officialisé la naissance de son dernier né : Scrum@Scale®️. Malgré tout sa gestation a été longue (il se base sur des pratiques mises en œuvre dès 2001) et on peut déjà compter sur plusieurs retours d’expérience.

Carte d’identité

Nom : Scrum@Scale®️
Catégorie : mise à l’échelle de Scrum
Créateur : Jeff Sutherland
Documentation de référence : https://www.scrumatscale.com
Cible : toute ou partie d’une organisation

Une nouvelle organisation

Balance des rôles Scrum d’après Hendrik Kniberg (Agile Product Ownership in a Nutshell)

L’efficacité d’une équipe Scrum est le résultat de la synergie de trois rôles : le Product Owner qui définit ce qui doit être fait, les développeurs qui définissent comment cela doit être fait et le Scrum Master qui aide à améliorer la productivité en supprimant les obstacles, entre autres.

L’ambition de Scrum@Scale®️ est de faire la même chose à l’échelle de l’organisation.

Scrum à tous les étages

L’organigramme d’une organisation Scrum@Scale®️ est un réseau d’équipes Scrum.

Chaque groupe d’équipes ayant besoin de se coordonner possède deux équipes virtuelles : le Scrum de Scrum (SoS) et l’équipe des Product Owners (elle n’a pas de nom spécifique ; MS ou CPO sur les schémas)

Selon les besoins ces équipes virtuelles peuvent elles-mêmes se regrouper autour de deux autres équipes virtuelles : le Scrum de Scrum de Scrum (SoSoS) et l’équipe d’équipes des Product Owners (CCPO MS sur les schémas)

Ces équipes virtuelles représentent la mise à l’échelle des rôles du Scrum Master et du Product Owner.

Mise à l’échelle du Scrum Master

Le Scrum Master à l’échelle s’appelle le cycle du Scrum Master.

Ses principaux objectifs sont de :

  • partager les bonnes pratiques
  • exposer et supprimer les obstacles
  • assurer la coordination entre les équipes
  • assurer l’intégration des incréments produits par chaque équipe

Il travaille autour d’un backlog des obstacles.

Mise à l’échelle du Product Owner

Le Product Owner à l’échelle s’appelle le cycle du Product Owner.

Ses principaux objectifs sont de :

  • maintenir la vision produit
  • optimiser la valeur métier
  • répondre aux changements du marché

Il travaille autour d’un backlog produit partagé qui alimente les différentes équipes de réalisation.

Avec l’engagement de la direction

La direction de l’organisation fait partie du système sous la forme de l’Executive Action Team (EAT) et l’Executive Meta Scrum (EMS).

Mise à l’échelle du Scrum Master

L’Executive Action Team est à la tête du cycle du Scrum Master.

Sa mission est de :

  • gérer le backlog de transformation de l’organisation
  • supprimer les obstacles n’ayant pas pu être gérés au niveau des équipes
  • mesurer et améliorer la qualité de Scrum

En tant que dernier échelon dans la suppression des obstacles, l’EAT est composé de personnes ayant le pouvoir politique et financier de les supprimer.

Mise à l’échelle du Product Owner

L’Executive Meta Scrum est à la tête du cycle du Product Owner.

Sa mission est de :

  • aligner et définir les priorités stratégiques de l’organisation
  • définir la vision de l’organisation
  • donner les priorités de l’organisation

Mise en œuvre

Une mise à l’échelle progressive

Le guide de Scrum@Scale® propose un déploiement progressif en partant (d’un modèle de référence constitué) de quelques équipes soutenues par l’EAT. L’objectif de cette approche est d’adresser les problèmes au plus tôt, avant qu’ils ne soient décuplés par la mise à l’échelle.

La stratégie est : commencer petit, optimiser en réglant les obstacles, faire grossir en fonction des besoins et optimiser de nouveau.

Adaptation des processus

Cycles du Scrum Master et du Product Owner – les modules

Scrum@Scale® est un framework modulaire. Chaque module est défini par un triplet objectifs/entrées/sorties. Toute pratique existante qui correspond au triplet d’un module Scrum@Scale®️ fonctionnera avec les autres modules du framework.

Cette approche permet une mise en œuvre par adaptation des pratiques existantes plutôt que de partir de zéro.

La stratégie devient : garder ce que l’on fait bien, ajouter ce que nous ne faisons pas, jeter le superflu et améliorer.

Conclusion

Le dernier né des frameworks de mise à l’échelle de Scrum se pose comme l’évolution ultime de Scrum avec son ambition déclarée de “saturer l’organisation avec Scrum”.

Il soutient l’idée que la mise en œuvre de Scrum, et par conséquent de Scrum@Scale®️, ne peut être efficace qu’avec l’engagement de la direction.

Avec sa capacité de s’appliquer à toute une organisation, Scrum@Scale®️ s’affiche comme un concurrent de SAFe®️. Son signe distinctif : être simple à comprendre et léger en offrant le minimum de bureaucratie viable.

Comme Scrum et tous les autres frameworks de mise à l’échelle, Scrum@Scale®️ reste toutefois difficile à maîtriser car il demande de redéfinir le modèle opérationnel de l’organisation.